Archive for the ‘Postgresql’ Category

SAPP

novembre 2, 2010

Installation de SAPP.
En cours de recherche.

Télécharger Postgresql pour Solaris.

Publicités

Installation d’un environnement WAPP, LAPP. Windows Apache PHP POSTGRESQL, Linux Apache PHP POSTGRESQL.

février 20, 2010

Pour utiliser cet exemple, il faut de préférence savoir que l’on peut passer une étude en lien avec cette utilisation.

Sur un système d’exploitation Windows, une simple installation en téléchargant uti’il faut le logiciel pour Windows à cette adresse. En tenant compte, qu’il faut pour ugune instllation complète avoir plusieurs comptes Internet et garder attentivement les données de configuration. (ApachePHP soit EnterpriseDB-ApachePhp/apache/www est le nom du dossier qui sera la racine de votre navigation sur votre serveur local pour Postgresql.

C’était pour Windows.

En nouveau, si vous avez un problème pour une installation sur Windows Vista, peut être est-ce une version de ce dernier qui
à la base ne peut pas automatiquement installer la suite, sans une possible mise à jour, mais également une version par exemple Ultimate de ce dernier. D’ailleurs certains de composants de cette installation peuvent demander une installation des logiciels les ayant peut être traités.

Sur Windows Seven et une version au maximum complète, cela peut demander la même manipulation.

Pour une installation LAPP sur un système d’exploitation Linux. Ici Ubuntu.

Avec votre synaptics installé avec les droits d’installation. Système->…
Il faut entrer dans votre recherche :
Postgresql (et ses composants),
php5-pgsql(je crois), pgadmin, phppgadmin.
Une simple récupération de votre configuration et les futurs paramètrages seront plus faciles.

Pour vous authentifer par exemple sur pgadmin:

Entrez dans votre terminal.
$ sudo passwd postgres

Ensuite dernièrement, pour une version peut être plus récente de linux, entrez :
su – postgres

Ceci vous authentifiera sur vos possibilités de vous authentifier à nouveau sur l’administration :

On lance l’administration :
psql

On crée l’utilisateur avec ces moyens :

postgres=# CREATE USER <nom_utilisateur>;

N’oubliez pas le point-virgule à la fin…

Par défaut, votre nouvel utilisateur n’a aucun droit. Donnez-lui la possibilité de créer de nouvelles bases de données :
postgres=# ALTER ROLE <nom_utilisateur> WITH CREATEDB;

Ensuite, créez une base de données pour votre utilisateur. Par exemple, vous pouvez prendre comme nom : nom_utilisateur. Ainsi, la connexion sera automatique :
CREATE DATABASE nom_utilisateur OWNER <nom_utilisateur>;

Attribuer un mot de passe à l’utilisateur pour qu’il puisse se connecter à la base
(le ENCRYPTED permet l’utilisation de md5 dans le pg_hba.conf):
ALTER USER <nom_utilisateur> WITH ENCRYPTED PASSWORD ‘mon_mot_de_passe’ ;

Vous pouvez maintenant quitter, « redevenir vous même » et relancer psql directement, en étant cette fois connecté sous votre propre nom :
postgres=# \q
postgres@ubuntu:~$ exit
nom_utilisateur@ubuntu:~$ psql nom_base_de_donnee

La ligne de commande est devenue :
nom_base_de_donnee=>

Notez la transformation du # en > : vous n’êtes plus superutilisateur

Sous Ubuntu, pour lancer PgAdmin III, aller dans le menu
ApplicationsOutils SystèmepgAdmin III

Remarque:

En suivant la section ci-haut « Méthode rapide, non sécurisée » pgadmin3 n’acceptera pas la connexion aux bases de données. Il faudra definir un mot de passe à l’utilisateur avant (voir la procédure sécurisée)
$ psql -d template1 -c « alter user <nom_utilisateur> with password ‘<votre_mot_de_passe>' »

Dans le fichier /etc/php5/apache2/php.ini. C’est le fichier de configuration.
A confirmer ou infirmer.
Confirmé, chez moi idem. Et sous gutsy, comme pour phpmyadmin, il faut aussi créer le lien symbolique vers
/usr/share/phppgadmin.
Si vous êtes un utilisateur cela fonctionne aussi, il suffit d’ouvrir un terminal.
sudo ln -s /etc/phppgadmin/apache.conf /etc/apache2/conf.d/phppgadmin.conf

Puis redemarrer apache :
sudo /etc/init.d/apache2 reload

Lance votre navigateur Web préféré à l’adresse :
http://localhost/phppgadmin/.

Si le lien ci-dessus ne fonctionne pas (ce que j’ai eu comme problème), créer le lien symbolique suivant :
sudo ln -s /usr/share/phppgadmin/ /var/www/
Il faut recharger Apache après avoir installé ce module :
sudo /etc/init.d/apache2 reload

Si l’accès a été satisfait, nous changeons le mot de passe à l’utilisateur prédéterminé du serveur de base de données:
template1=# ALTER USER postgres WITH PASSWORD ‘nouveau_mot_de_passe’;

Je vais laissez le message suivant confirmation de la transaction :
ALTER ROLE
Quittez le shell du serveur de base de données avec la commande \ q:
template1=# \q

Il n’y a plus qu’à paramètrer une nouvelle connexion familière ou non avec bien ces changements.
Soit :
Nom: postgres
Hôte: localhost
Port TCP: 5432
Base maintenance: postgres
Nom d’utilisateur: postgres
Restaurer l’env: coché.
Voilà un exemple.
Si vous désiriez un autre utilisateur: il faudra utiliser createuser.

Vous pouvez vous rendre sur la documentation de postgresql sur le site officiel.

 

shell